(jour 175) À l’attention des pratiquants de judo [2] (15/20)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Jūdō shugyōja ni tsugu 柔道修行者に告ぐ (À l’attention des pratiquants de judo [2]) ». Jūdō 柔道. Octobre 1922.

La meilleure utilisation de l’énergie sur le plan de la vie spirituelle

Ensuite, je pense que chacun doit viser à s’élever par l’application du principe de la meilleure utilisation de l’énergie sur le plan de la vie spirituelle également. C’est quelque chose que l’on peut constater quelle que soit la société mais, souvent, les gens se mettent en colère pour des choses insignifiantes. L’enseignement de meilleure utilisation de l’énergie a pour objectif d’obtenir le plus grand résultat au travers de l’emploi de toute énergie. Y a-t-il quoi que ce soit qui serve l’homme ou qui nous soit profitable, lorsque l’on se met en colère ? Le résultat de s’être mis en colère n’est-il pas, d’un côté, d’avoir gaspillé de l’énergie et, d’un autre, d’être méprisé et haï par les autres ? De ce fait, pour un homme, se mettre en colère, du point de vue du précepte de meilleure utilisation de l’énergie, est quelque chose qui ne devrait pas être possible.

精神生活の上における精力最善活用

次に人間の精神生活にも精力最善活用の道理を応用して、各人の向上をはかりたいと思う。どの社会を見てもある事であるが、人は往々つまらぬ事について腹を立てる。精力最善活用の教えは、あらゆる精力の活用によって最大の効果を齎らさんとすることを目的とする。ところか怒るということは、それ自身精力の消耗である。人は怒るということによって、何か人を益し己れを利することがあるであろうか。怒った結果は一面自己の精力を消耗し、一面には人から軽蔑せられ、嫌われるくらいが落ちではないか。してみると、精力最善活用主義からは人は怒るということは出来ないはずである。