(jour 161) À l’attention des pratiquants de judo [2] (2/20)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Jūdō shugyōja ni tsugu 柔道修行者に告ぐ (À l’attention des pratiquants de judo [2]) ». Jūdō 柔道. Octobre 1922.

Comme la voie que j’expose se base sur le principe du judo, je souhaite que ceux qui pratiquent directement le judo polissent d’abord cette voie en eux-mêmes, puis en présentent l’exemple même dans la société en la mettant en application. Les membres du Kôdôkan à avoir un comportement exemplaire ne sont pas rares mais, si nous examinons chacun individuellement, certainement y a-t-il encore place à l’amélioration. C’est pourquoi je souhaite exposer ici mes souhaits au travers de quelques points.

Je vais d’abord parler des enseignants de judo.

そもそもわが説くところの道は柔道の原理に基づいて説くのであるから、直接柔道を修行している者がまずその道を己れに磨き、それを実行して世に模範を示すことが願わしい。わが館員中には模範的の行動をなしている人も決して少なくはないが、一人一人について吟味をすれば、まだまだ向上の余地は少なくなかろうと思う。よって以下箇条を設けて、自分の希望するところを述べて見ようと思う。

まず柔道の教員について述べよう。