(jour 159) À l’attention des pratiquants de judo (10/10)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Jūdō no shugyōja ni tsugu 柔道の修行者に告ぐ (À l’attention des pratiquants de judo) ». Jūdō 柔道. Février 1918.

Lors de la compétition entre les écoles supérieures de commerce de Tokyo et de Kôbe également, alors que de nombreux étudiants de Tokyo avaient fait un si long déplacement, la rencontre a finalement été annulée parce qu’ils n’ont pu s’accorder sur quelques points. Le doute est alors permis quant à savoir si ce ne serait pas parce que, là encore, les étudiants des deux établissements, accordant trop d’importance à la compétition à venir, auraient oublié qu’il se devaient amitié et respect. Que ce soit Kôbe qui perde ou bien Tôkyô est là question bien insignifiante ! Mais qu’il n’y ait pas eu un peu plus de réflexion quant à repartir comme laisser repartir après un si long chemin jusque Kôbe sans n’avoir rien fait pour ne pas avoir pu s’entendre sur des détails, est vraiment regrettable du point de vue de l’esprit du judo. J’ai utilisé la compétition qui s’est déroulée à Kyôto comme celle qui ne s’est pas tenue à Kôbe comme des exemples car j’ai pensé que ce serait parlant pour de nombreux pratiquants de judo actuels mais, même quand il ne s’agit pas de rencontres inter-établissements mais de compétitions individuelles ordinaires, plutôt que de se focaliser sur le combat immédiat, il faut considérer le but ultime de la pratique du judo et s’assurer que celle-ci participe de la construction du caractère et de la formation de l’esprit.

また東京高等商業学校と神戸高等商業学校との試合のごときも、多数の学生がはるばる東京から神戸まで行ったにもかかわらず、少々のことが折合がつかずついに勝負が中止になったということである。これも目の前の勝負に重きを置き過ぎて、両校の学生は相互に敬愛すべきものであるということを忘れたがためであるまいかとの疑いが起ってくる。神戸が負けようが東京が負けようが、そんなことは小さな問題である。しかしはるばる神戸まで出掛けて少々のことで折合がつかず、そのまま戻ってくるということも戻すということも今少し双方の間に考え方がなかったろうか、柔道の精神から見ると遺憾に思われる。京都において行われた対校試合と、神戸において行われんとした対校試合は、近時多数の柔道修行者の親しく知っていることと考えたから、これらを例に引いたのであるが、対校試合ばかりでなく、平素の個人と個人との試合のおいても、目の前の勝負ということより、柔道修行の終極の目的を考えてあくまでも柔道の修行が人格の養成精神の修養に資するようにしたきものである。