(jour 139) Place internationale du mouvement sportif de notre pays (5/6)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Honpō kyōgi undō no kokusaikan ni okeru ichi 本邦競技運動の国際間における位置 (Place internationale du mouvement sportif de notre pays) ». Jūdō 柔道. Mai 1917.

Malheureusement, l’activité physique dans notre pays n’atteint pas encore le niveau de celle des pays étrangers

La situation actuelle de notre pays est telle que je l’ai décrite et, si je dois la comparer avec celle des grandes puissances, je suis obligé de dire qu’elle est malheureusement fort loin en termes de niveau de vigueur des activités physiques. Cette vigueur consiste à la fois dans le nombre de personnes s’y adonnant et dans le soutien de la société au travers de tous ceux, de tous âges et conditions, qui éprouvent de l’intérêt à aller les voir, et, sur ces deux plans, notre pays est loin de s’en approcher. Aux États-Unis, on est dans une situation telle que l’on peut dire que les écoles disposant d’un stade avec plusieurs dizaines de milliers de places assises ne sont pas rares.

C’est pourquoi, et il en va de même aujourd’hui pour les autres types de disciplines mais, pour les sports, nous sommes à une position bien inférieure à celle que nous occupons en nous comparant sur les plans militaire ou de l’éducation.

我が国の運動は遺憾ながらいまだ外国に及ばぬ

さて我が国の現状は上述の通りであるとして、それが列強の有様と比較してどういう関係になっておるかというに、予は運動の盛んなる度合を較べてみると遺憾ながらはるかに及ばぬといわねばならぬ。競技運動の盛んなること、そのこれを行う人員の多いのと、社会がこれを援助し老弱貴賎の区別なく興味をもってこれを観覧せんとする有様のごときは、とうてい我が国の遠く及ぶところでない。米国のごときは、一学校にして何万人の座席を有する競技場を有するもの少なしとせずというような有様である。だから、今日は他の種類の運動においても同様であるが、競技運動においては彼我の兵力の割合とか、教育の程度の割合とかに比し、はるかに下位に居るものといってもよいのである。