(jour 138) Place internationale du mouvement sportif de notre pays (4/6)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Honpō kyōgi undō no kokusaikan ni okeru ichi 本邦競技運動の国際間における位置 (Place internationale du mouvement sportif de notre pays) ». Jūdō 柔道. Mai 1917.

Il faut grandement réfléchir même pour importer des activités physiques étrangères

Je suis persuadé que les sports aujourd’hui pratiqués de par le monde n’ont absolument pas été sélectionnés à partir du critère que je viens de donner. La plupart ont commencé par hasard et se sont perpétués par habitude. C’est pourquoi, même pour importer les disciplines étrangères dans notre pays, je veux qu’on le fasse après y avoir bien réfléchi, sans imiter imprudemment l’étranger. Comme tant mon influence que celle de mes compagnons sont encore faibles, les choses ne se déroulent pas dans le pays comme nous le souhaiterions et, en conséquence, notre idéal n’est pas totalement non plus appliqué, mais je pense que nous pouvons afficher notre satisfaction de ce qu’existe la pensée dans une partie du monde des activités physiques qu’il faut s’appliquer à choisir le type d’activité après mûre réflexion sans imiter les autres inconsidérément.

外国の運動法を輸入するにも十分なる考慮を要す

今日世界各国に行われている競技運動は、今いうたような標準から割出して選択したのかというに、予は決してそうでないと思う。多くは偶然のことから始り、習慣で継続されているというようなものであると思う。だから予は本邦においてはみだりに外国の真似をせず、外国の運動法を輸入するにしても、十分考慮を費した上のことにしたいのである。予の力も予の同志の力もまだ微弱であるから、国内の事を意のごとく左右するわけに行かぬ、したがって我々の理想も十分には行われておらぬけれども、我が運動界の一部にみだりに他を模倣せず相当の考慮を費して運動の種類を選択しようという考えの存在していることは、満足を表してよいことと思う。