(jour 104) A propos de la gymnastique d’imitation (7/7)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Gidō taisō ni tsuite 擬働体操について (A propos de la gymnastique d'imitation) ». Chūtō Kyōiku 中等教育. Juillet 1909.

 

 

Une fois ces neuf mouvements précédents faits dans l’ordre, on peut ajouter d’autres imitations, telles que monter une échelle de corde, puiser de l’eau dans un puits, tirer à l’arc, battre le riz, faire voler un cerf-volant, porter ou soulever une grosse pierre ou un sac de paille, et, si c’est possible avec tout cela, on peut en augmenter le nombre à volonté, tout comme on peut introduire toute variation qui nous viendrait à l’esprit. Toutefois, je pense que pour une pratique ordinaire, ces neuf séquences sont suffisantes.

Le côté pratique de ces mouvements est que l’on peut les pratiquer à notre guise quel que soit le lieu ou l’heure. Pour les méthodes jusqu’ici, aucune n’échappait au fait d’être soit impossibles sans partenaire, soit de nécessiter du matériel, ou un lieu adapté, ou encore un temps déterminé, mais, avec cette gymnastique d’imitation, il n’y a aucun de ces inconvénients et on peut la faire aussi bien seul qu’à plusieurs. On peut aussi bien la faire avant le petit déjeuner qu’en prenant dix ou vingt minutes entre deux tâches. Ou bien lors d’une pause à l’école ou au bureau. Si, parmi ces neuf types de mouvements, on en prend deux ou trois, tels « actionner une roue » ou « frappes dans quatre directions », cela ne nécessite pas grand temps mais comme se forge une activité qui est la compilation de ces infimes portions de temps, les effets sur le plan de l’éducation physique ne sont pas du tout négligeables. Qui plus est, comme cette discipline n’est pas imposée et que l’on peut choisir ce qui nous plaît, je suis persuadé que l’on peut, sans ressentir ni déplaisir ni aversion, la pratiquer à l’infini avec intérêt.

以上九種の運動でまず一順済んだのであるが、このほか縄梯子[なわばしご]を昇る真似、車井戸の水を汲む真似、弓を引く真似、米を搗[つ]く真似、凧[たこ]を揚げる真似、大きな石なり俵なりを持ち上げまた差上げる真似なども、皆この擬働体操とすることが出来れば、その数はいくらにも殖やすことが出来、またいかようにも変化させようと思わば変化させることも出来る。しかし普通に行るにはこの九種にてたくさんであろうと思う。

さてこの運動の便利なる点は、どんな場処にでも、どんな時間にでも勝手に行ることの出来ることである。従来の運動法では、あるいは相手がなければ出来ぬとか、あるいは道具が必要であるとか、あるいは適当の場処がなければならぬとか、あるいは一定の時間を要するとかいうことは、とうてい免れぬことであるが、この擬働体操は決してかかる不便はなく、一人でも出来れば多勢でも出来る。朝食前にも出来れば、仕事の間の十分二十分の時間にも出来る。学校や役所に出[い]でおってちょっとした休み時間にも出来る。九種の運動法中、車廻なり四方当なり、望むところを二つ三つ行るのは、何ほどの時間を要することでもないが、その零砕の時間の運動も積れに纏った運動となるもので、その体育上の効果はなかなか少なくはない。かつこの運動は強制的でなく、自分の好むところを勝手に択んですることの出来るものであるから、不快を感ずることもなく、嫌気を催すこともなく、興味をもって永続することが出来るであろうと思う。