(jour 92) A propos de la méthode de développement de l’esprit du peuple et du renforcement du corps (3/6)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Kokumin seishin no Sakkō to kokumin shintai no tanren to no hōhō ni tsuite 国民精神の作興と国民身体の鍛錬との方法について (A propos de la méthode de développement de l'esprit du peuple et du renforcement du corps) ». Chūtō Kyōiku 中等教育. Juillet 1930.

 

 

Je suis persuadé que quelque chose comme l’éducation physique populaire à la bonne utilisation de l’énergie que j’ai développée il y a quelques années et se répand ces derniers temps est ce qu’il y a de plus adapté à cet objectif. Même s’il s’agit de l’invention d’un Japonais et que c’est lié à l’histoire du Japon, elle ne saurait être largement pratiquée elle n’a pas de valeur en soi en tant que méthode d’éducation physique. Mais comme ce que j’ai imaginé a dans le même temps une grande valeur en tant qu’éducation physique et, mais aussi comme moyen de guider la penser et, également, méthode d’exercice simplifiée aux techniques martiales, je suis certain que rien n’empêche de la recommander largement au peuple. Cette valeur est également reconnue tant dans notre pays qu’à l’étranger. A ce propos, parmi les avis donnés par les Japonais, le rapport du docteur Yoshida et de l’ingénieur Ôtani du centre d’étude de l’éducation physique du ministère de l’Éducation a été publié dans le numéro de mars de l’an quatre de l’ère Shôwa [NDT : 1929] de la revue Sakkô éditée par l’Association culturelle du Kôdôkan. De même que celui du docteur Murachi de l’Ecole normale supérieure de Tôkyô et d’Iwahara du bureau d’hygiène scolaire du ministère de l’Éducation se trouve dans le numéro d’octobre. Les avis de toutes ces personnes en reconnaissent la valeur comme méthode d’éducation physique, mais aussi comme éducation physique populaire. C’est pourquoi les gens ne crieront certainement pas à l’auto-promotion si on la leur recommande. Quelques personnes connaissent déjà cette invention, mais comme nombreuses sont encore sans doute celles à l’ignorer, je vais d’abord énumérer les faiblesses des éducations physiques jusque lors, puis je donnerai les grandes lignes de celle que j’ai créée.

私が先年考案して、最近諸方に広がりつつある精力善用国民体育のごときは、最もこの目的に適するものと信ずる。幾ら日本人の考案によって出来、日本の歴史と因縁のあるものでも、体育の方法そのものに価値がなければ、広く行われるわけに行かぬ。しかし自分の考案は体育として大なる価値を有すると同時に、思想善導の法として、また武術の簡易なる練習法としても価値のあるものであるから、広く国民に推奨して差支のないものと信ずる。その価値については、内外人がひとしく認めてくれているのである。これに対して、日本人の意見のうち、文部省の体育研究所の吉田博士や大谷技師の発表せられたのは、講道館文化会発行の雑誌「作興」の昭和四年三月号に掲載してある。また東京高等師範学校の村地博士と文部省の学校衛生官岩原氏のは、同年十月号の雑誌にある。それらの人々の意見は、体育の方法としての価値を認めているほかに、国民体育としての価値も認めている。それゆえに、これを世に推奨しても世人はあながち自画自賛とはいうまい。その考案は、一部の人にはすでに分っているが、まだ知らぬ人も多かろうから、まず従来の体育の欠点を挙げ、それから私が考案した体育はどういうものであるか、その筋書だけをここに掲げてみよう。