(jour 78) Formation de l’esprit et jūdō (2/4)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Seishin shūyō to jūdō 精神修養と柔道 (Formation de l'esprit et jūdō) ». Kanō-juku dōsōkai zasshi 嘉納塾同窓会雑誌. Novembre 1907.

 

 

Si l’on rapporte cela à l’école, lorsque l’on ne met pas d’énergie et manque d’attention parce qu’on est fort dans une matière, cela entrave les progrès et comme l’arrogance est mère de l’échec en ce que l’on n’applique pas tout son potentiel, il faut pleinement faire attention. En réalité, lorsque l’on quitte l’école pour entrer dans la société, naissent toutes sortes de relations complexes et il n’est absolument pas rare que, alors que l’on veut s’employer entièrement à ce que l’on doit faire, on soit confronté à la malchance ou que surviennent des calamités inattendues. C’est pourquoi, il ne faut ni céder ni se décourager face à l’infortune ou au malheur, mais réfléchir à nouveau à un bon moyen puis affronter les choses de toutes ses forces, et être démoralisé à chaque contrariété, chaque échec, est impropre à réaliser les choses. Même au paroxysme de la malchance et du malheur, il faut penser qu’un pas de plus encore nous mènera à des circonstances plus favorables et ne se désespérer. Ainsi que le disait les Anciens : « Les difficultés forment l’homme ». Non seulement, de tout temps, ceux à ne pas avoir renoncé confrontés à des situations difficiles et à avoir au final accompli de grandes choses ne sont pas rares mais, sachant que c’est dans l’adversité que se forgent les caractères d’exception, il nous faut éduquer cette envie de surmonter les difficultés. Les gens qui réfléchissent au succès alors même qu’ils sont dans la difficulté mettent toute leur énergie physique et mentale à réaliser leur but sans la moindre négligence et, du fait que, même après avoir accompli leur tâche, ils se conforment à cette bonne habitude, ils la développent de plus en plus. La négligence est ce à quoi il faut faire le plus attention dans notre vie, et il en va de même en judo. Alors, quand on se consacre pleinement au renforcement du corps et de l’esprit au travers de la pratique du judo, on en arrive à ne plus laisser le moindre interstice à la négligence dans le travail physique et mental. C’est là un des effets que la pratique du judo peut avoir dans l’acquisition de bonnes habitudes nécessaires dans le monde.

これを学校の日課に見るに、某科は得意なればとて力を注ぐ事なく油断するときはその進歩を阻害するものにして慢心は何事にも全力を尽す事なく失敗の基となるがゆえに必ず注意すべきなり。実に学校生活を卒[お]えて社会に出ずる時は種々複雑なる関係を生じ、ただ自ら十分力[つと]むべきを力めたりとて時の不運に遭遇し、あるいは不慮の災難を受くる事決して少なからず。ゆえにたとい不運不幸に遭遇するも屈せず撓[たわ]まずさらに最良の方法を講じてこれに向い全力を注ぐべく、一不幸一失敗をもって落胆するがごときは事をなすに足らず。不運不幸の極に達したらんともこれより一歩出ずれば、よりよき境遇に達すべきを思い決して落胆すべからず。古人の言にも「艱難[かんなん]は身を玉にす」という事あるにあらずや。古来苦境に処して撓まずついに大事業を成就したる者少なからざるのみならず、実に偉大の人格は多くは艱難辛苦の裡[うち]に得られしものなることを知らば吾人は困難に打勝つの気を養成する事必要なり。苦境にありしものの成功せしゆえんを考うるに、あらゆる心身の力を目的の事業に傾注しいささかも油断あることなきによるものにしてかかる人は成業の後といえどもよくその良習慣を遵守するがゆえにしたがってますます発展するものなり。油断は人生の行路において最も慎むべきものなると同時に、柔道の修業においてもまたしかるなり。されば専念もって柔道の修業に身心を鍛錬するときは心身の働きに毫も間隙なく油断なきに至るべし。これ柔道の修業が処世に必要なる良習の修得に与うる一効果なり。