(jour 67) Conférence sur le jûdô Kôdôkan – 16 (4/6)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de :Kanō Jigorō. « Kôdôkan jûdô kôgi dai-jûrokkai 講道館柔道講義 第十六回 (Conférence sur le jûdô Kôdôkan - 16) ». Kokushi 國士. Mars 1902.

 

 

Parlons ensuite de yoko gake. Comme, lorsqu’on la place habilement, elle fait chuter plutôt fortement, on doit dire que yoko gake est une bonne technique mais, parce qu’elle est assez dangereuse pour celui qui la subit, mieux vaut ne pas l’employer quand deux débutants s’entraînent ensemble. Quant à sa mise en place [NDT : « façon de faire le tsukuri »], si l’on est en migi shizen tai, il faut que le tire en retirant mon corps sans le faire se recroqueviller mais en le faisant se redresser. Alors, s’il avance naturellement, mieux vaut ne pas porter la technique mais il arrive qu’il ne vienne pas, et qu’il s’arrête, portant son poids sur la jambe avancée et étant légèrement penché vers l’avant. A cet instant, avec le corps tel un bâton comme si on était d’un seul bloc, tout en balayant sous sa malléole du dessous de mon pied gauche, la main tenant la manche ramène celle-ci à moi et je me sacrifie en arrière tout raide comme si je cherchais à me cambrer. Dans ce sacrifice, à l’arrivée sur le tatami, mon flanc gauche est dessous et l’épaule droite dessus ainsi que pour uki waza. Mais, dans uki waza, la jambe avance profondément, alors que, pour yoko gake, comme on place le dessous du pied à la malléole, la position du corps une fois au sol diffère légèrement. Dans ce cas, quand la main qui tient sa manche tire directement en direction du tatami, il y a un risque pour qu’il arrive sur l’épaule. C’est pourquoi cette main doit, tout en tirant vers moi, lever ensuite et que la main qui tient le col pousse sur sa poitrine afin qu’il arrive sur le tatami sur le dos et non sur l’épaule.

次は横掛の話にしよう。横掛という業は上手に掛ったらよほど強く倒れるからよい業といわなければならぬが、受け方が下手であるとずいぶん危険であるから初心者が相互に稽古するときは用いぬ方がよい。さてその作り方はどうかというと、右自然体の場合でいわば、彼の体を跼ませず直立させおきながら我が体を退きながら引きつける。そのとき彼が自然に進んできたときは業を掛けぬがよいが、かく進んでこず前の方の足に体を載せて少し前に傾きながら止るときがある。その瞬間我はあたかも鋳物でもあるかのように全身を一本の棒のように、左足の裏で彼の踝の下の辺を掃[はら]いながら、袖を持った手はその袖を自分の方へ引きつけながら、我が体をむしろ反らせるほど真っすぐにして後へ捨てるのである。その捨方は体が畳に着くとき左横が下になり右肩が上になる有様は浮業の場合と同じ事である。ただ浮業は足を深く踏み込み横掛は足の裏が踝に当るようにするために、倒れたときの体の位置が少し違うだけである。この場合に彼の袖を持った手が、その袖を直下に畳の方向に彼を引きつけると、彼の肩を畳で打たせ危険なことがある。それゆえその手は自分の体の方へ引きつけながらまた上へ引き上げ、襟を持った方の手は彼の胸を押すようにし、彼の肩が畳に着かず背中が畳に着くようにすることが必要である。