(jour 23) Conférence sur le jûdô Kôdôkan – 7 (1/2)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de :
Kanō Jigorō. « Kôdôkan jûdô kôgi dai-nanakai 講道館柔道講義 第七回 (Conférence sur le jûdô Kôdôkan - 7) ». Kokushi 國士. Février 1900.

 

 

Il faut ensuite faire attention à se couper les ongles et à la position du nœud de ceinture. Il faut bien se couper les ongles des mains et des pieds avant de commencer les randori. C’est nécessaire à la fois pour ne pas blesser le partenaire et pour ne pas se blesser soi-même. Il faut ensuite que le nœud de ceinture soit absolument devant et non derrière. Lorsque le nœud vient contre la colonne vertébrale, lorsque l’on tombe violemment dessus, même si, par bonheur, on ne se blesse pas, il arrive souvent qu’on en ressente de la douleur. On veillera aussi à ce qu’il ne soit pas sur le côté.

Une autre chose qu’il me faut dire est que, avant les randori, il ne faut retenir aucun de ses deux besoins naturels. Se retenir et s’entraîner comme si de rien n’était est non seulement mauvais d’un point de vue hygiénique mais peut même être dangereux en certains cas. Et puis, si l’on retient l’un ou l’autre de ces besoins, comme l’esprit ne peut naturellement pas se concentrer entièrement au randori, on ne peut être dans la réelle pratique.

次に爪を取っておくことと、帯の結び目の位置とに注意をしておかなければならぬ。手の爪も足の爪も乱捕を始める前には、よく切っておかなければならぬ。これは相手に怪我させぬためにも、自分が怪我せぬためにも必要である。そうしてまた帯の結び目は必ず腹の方にあって、後の骨のある方にないようにしておかなければならぬ。骨の上に結び目が来ているとき、強く倒れて、その上を打つと、仕合に怪我はしなくとも痛みを感ずることが往々ある。結ぴ目は横にもなっておらぬ方がよい。

その次にいうておきたいのは、乱捕の前に、両便の溜っておらぬようにしておくことである。両便の溜っているとき、構わず稽古するのは、普通の意味で、衛生上有害であるのみならず、場合によると危険なこともある。またいずれの便でも溜っていると、自然心が乱捕にもっぱらにならないから、本統の修行も出来ない。