(jour 21) Conférence sur le jûdô Kôdôkan – 6 (1/2)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de :
Kanō Jigorō. « Kôdôkan jûdô kôgi dai-rokkai 講道館柔道講義 第六回 (Conférence sur le jûdô Kôdôkan - 6) ». Kokushi 國士. Décembre 1899.

 

 

Ce à quoi il faut veiller avant de faire randori

Comme il existe toutes sortes de manières de faire randori, rien n’empêche les personnes un peu malades ou avec un handicap physique de faire mais, comme dans les dojos ordinaires, il peut arriver que l’on soit tenu à l’écart, mieux vaut d’abord choisir un moment où on n’est ni malade ni physiquement handicapé. L’heure n’a pas d’importance, mais on évitera de s’entraîner trop tôt après le repas ou le ventre vide. Et, pour ce qui est de la durée, il est difficile d’établir une règle précise mais, de façon générale, si on a passé une bonne nuit qui a lavé toute fatigue et que l’on se sent revigoré, rien n’empêche de faire selon son envie. Mais, si on le fait de façon par trop immodérée, il arrive que le lendemain, le corps soit fatigué et que l’on se sente quelque peu apathique. Quand on en a ainsi trop fait, le corps ne se développe pas et, au contraire, s’affaiblit. Toutefois, le jour suivant, comme on ne sait pas ce qu’il en sera en cours d’entraînement, on fait d’abord de façon modérée puis, si tout se passe bien, le jour d’après on en fait un peu plus et, ainsi, gagnant peu à peu en expérience, on en vient à connaître la juste proportion. Lors des randori, il ne faut ni avoir le regard qui s’égare, ni l’esprit qui dérive vers d’autres préoccupations. Il faut absolument se concentrer exclusivement sur le randori en cours. C’est pourquoi, lorsque l’on fait randori alors qu’on n’en a pas très envie pour avoir mal dormi la veille et qu’on ne peut accorder l’attention nécessaire à l’entraînement, mieux vaut ne pas faire. Faire quand même ne permet alors pas de progresser et il y a aussi risque de blessure.

乱捕を始める前の注意

乱捕にもいろいろの仕方があるから、大抵の病人でも、身体に故障のある人でも、出来ぬことはないけれど、普通の道場で相手嫌わず遣るような場合には、まず無病で身体に故障のないときを択ぶがよい。稽古の時刻はいつでも構わぬが食事後早々とあまり空腹のときは避けるがよい。また稽古をする時間の適度は、精密にいうとむつかしい規則があるけれど、大体一晩熟睡した後に、疲労が去って、元気が恢復するくらいであれば、その人々の都合次第、いつ遣っても差支はない。それをあまりむやみに遣ると、翌日になっても身体が疲労しておって、何となく気が重いようなことがある。そんな時に無理に遣ると、身体は発達せずしてかえって衰弱する。しかし翌日のことは稽古している最中には分らぬから、最初はまず控え目にしておいて、それで何ともなかったら、翌日は少し多く遣り、段々と経験して、度合を知るようにするとよい。乱捕の稽古のときは、傍視をしたり、ほかのことに心を移したりしてはならぬ。必ずその乱捕のことに心をもっぱらにしていることを要する。それゆえ、前日過度に心身を労したり、前夜睡眠不足のため気が重くて乱捕の稽古の際、稽古上に必要なる注意をすることの出来ぬような場合には、稽古をせぬがよい。稽古をしても進歩もせず、また怪我をする恐れもある。