(jour 20) Conférence sur le jûdô Kôdôkan – 5 (4/4)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de :
Kanō Jigorō. « Kôdôkan jûdô kôgi dai-gokai 講道館柔道講義 第五回 (Conférence sur le jûdô Kôdôkan - 5) ». Kokushi 國士. Novembre 1899.

 

 

Il me faut ensuite parler du partenaire d’entraînement. Au départ, il est bon qu’outre le professeur, il s’agisse de personnes avancées. Comme, au début, la pratique entre débutants est dangereuse, il faut que tout en se faisant enseigner la façon de porter les techniques, de tourner le corps, de mouvoir bras et jambes, par les plus avancés, ils s’exercent physiquement. Tandis qu’on ne s’entraîne qu’avec des personnes habiles, si ce n’est pas amusant, il n’y a pas de risque de blessure et ce n’est pratiquement pas douloureux. Puis, une fois un peu compris le maniement des mains et pieds, la façon de porter les techniques (ce qui prend entre une semaine et un mois environ), on peut essayer de faire avec des personnes un peu plus faibles que soi. Ainsi, les techniques apprises fonctionnent assurément. Et on se souviendra avoir rapidement été capable de placer les techniques. Alors, en poursuivant encore, on demande aux personnes habiles de faire avec nous et on pratique aussi avec les plus gauches. Ce faisant, on essaie aussi avec ceux du même niveau. Ainsi qu’avec des personnes un peu supérieures à nous. Peu à peu, on fait l’expérience que des techniques qui fonctionnent ainsi qu’on le pensait sur certains ne passent pas sur d’autres, ou encore que ce qui au début ne marchait pas passe ensuite sans problème, on en vient à comprendre progressivement et cela devient amusant. Mais cela ne concerne que les cas où j’ai un partenaire qui me convient. Dans cet exemple également, comme l’un a trouvé exactement le partenaire adapté pour éprouver ses techniques après avoir pratiqué avec une personne avancée, comme l’autre s’est levé pour être celui sur lequel essayer, il est certain que le plaisir est un peu moindre. Il ne saurait de toute façon y avoir que des choses plaisantes en permanence mais, quoi qu’il en soit, mélanger les avancés ou professeurs aux moins habiles de notre promotion, est bon pour l’entraînement. Qu’un adulte s’entraîne avec un enfant est également une excellente opportunité pour essayer toutes sortes de techniques, mais aussi pour volontairement, se laisser attaquer pour voir. En outre, comme faire avec toutes sortes de partenaires, des grands, des petits, des puissants des bras ou des forts des hanches permet de rencontrer toutes sortes de situations que ce soit en attaque ou en défense, cela présente de nombreux bénéfices. C’est pourquoi les progrès sont rapides quand on s’entraîne dans des dojos fréquentés par un grand nombre de personnes. Comme je l’ai mentionné, même si ce n’est pas amusant la première semaine ou le premier mois, il est bon de ne pratiquer qu’avec le professeur ou des avancés mais il peut certainement arriver qu’il n’y ait pas d’aînés qui soient bons instructeurs et, même dans ce cas, parmi les nombreux pratiquants, certainement arrive-t-il souvent qu’ils nous soient hors de portée. Dans ce cas, retenez bien ce qui va suivre dans cette conférence et, si vous vous entraînez en étant résolus à forcer le moins possible, il n’est pas impossible de s’exercer même entre débutants.

次にいわねばならぬことは、稽古の相手である。稽古の相手人として最初は師匠のほかにも先進の人があれば都合がよい。最初のうちは初心の者同士の稽古は危いから、先進の者に業の掛け方、体の転じ方、手足の働かし方を教えられながら身体の練習をせねばならぬ。上手の人のみを相手として稽古している間は、面白くはないが、怪我する恐れもなく、痛いこともあまりない。そこで少し手足の扱い、業の掛け方などが分ってきてから(この間大抵一週間以上一か月以下くらいとす)、少し自分より弱いものを相手にして勝負を試みるのである。そうすると、必ず習った業が間に合ってくる。急に業が出来てきたように覚える。そこで、また続いて上手の人に稽古してもらい、下手とも稽古する。そのうち同輩とも遣ってみる。少し上の人とも遣る。段々するうちに一人の人に、掛けて思うようにいく業も、ほかの人に掛けては掛らぬとか、最初こうして遣っていかなんだのが、次にこうして都合よくいったとかいうことを経験してきて、段々分りもしてき、面白くもなってくるのである。しかしこれは自分にごく都合のよい相手のみがあった場合の話である。今の例で見ても、一方の人は先進の人と稽古した後に、ちょうど覚えた業を試むるに都合のよい相手を見出したからよいが、他の方の人は試みらるる方に立ったゆえ、面白味は少なかったに相違ない。してみれば、いつも面白いことばかりはあるまいが、ともかくも師匠なり先進者のほかに、同輩だの下手が混っていることは、稽古には都合のよいことである。大人が子供を相手にして稽古することも、いろいろの業を試みてみたり、わざと業を掛けられてみたりするに、ごく都合がよい。また背の高いものも、背の低いものも、腕の強いものも、腰の強いものも、いろいろのものを相手にして稽古することは攻撃するにも、防禦するにも、いろいろ異なった場合に出遇うから利益が多い。そういう訳であるから、多人数出席のある道場で稽古すると、進歩が速いのである。前に述べた通り、最初一週間か一か月は面白くなくとも、師匠か先進者のみと稽古するがよいのであるが、良い師匠だの先進者がない場合もあるであろうし、よしやあっても稽古人が多くて、手の届かぬ場合も多くあろう。そういう場合には、これから後に段々と続けていく講義をよく記憶しておいて、なるべく無理をせぬように心掛けて、稽古すれば、初心者同士でもあながち練習の出来ぬ次第ではない。