(jour 14) Conférence sur le jûdô Kôdôkan – 4 (1/3)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de :
Kanō Jigorō. « Kôdôkan jûdô kôgi dai-yonkai 講道館柔道講義 第四回 (Conférence sur le jûdô Kôdôkan - 4) ». Kokushi 國士. Janvier 1899.

 

 

Le kôgi ne saurait faire défaut en tant que méthode d’enseignement du judo. En ce qui concerne la pratique du combat, il est certes possible d’en distiller la théorie peu à peu lors de l’entraînement de randori ou de kata mais, si on n’en donne pas une explication méthodique, il est difficile d’en comprendre entièrement le principe transversal. En randori ou en kata, en pratique, comme l’attention est principalement occupée par l’exercice, il est difficile d’ingurgiter la théorie et, également, le fait que l’on écoute par fragments induit que l’on perçoive bien certaines choses, et qu’on en manque d’autres. Même pour expliquer sommairement, il y a nécessité du kôgi en plus de l’entraînement pratique aux randori et kata mais, lorsque l’on explicite en détail, même pour bien faire comprendre une simple technique de clé de bras telle que ude hishigi, il faut décrire la forme des os et le travail des muscles d’un point de vue anatomique ou physiologique, et exposer notamment le principe du levier par la mécanique. Et, pour aller plus loin, si l’on désire enseigner la manière d’acquérir l’esprit nécessaire au combat, la nécessité de recourir à la psychologie ou l’éthique se fait jour. C’est pourquoi il est difficile d’expliquer vraiment quelque chose par un discours fractionné pendant l’entraînement. Il est nécessaire de parler continument sur un temps assez long.

柔道を教える方法の一として、講義は欠くべからざるものである。勝負の修行は、乱捕だの、形だの、稽古をする際に、少々ずつ理窟を話して聴かせてもろうたらば、それで出来るようなものであるが、順序の立った講釈を聴かなければ、全体に通じた道理が解りにくい。乱捕だの、形だのの稽古をする際には、実地に練習することに心をもっぱら寄せるようになるから、理窟の方は、腹に入りにくくもあり、また話を切れ切れに聴くようになるゆえ、ある事柄は委しく聴き、ある事柄は漏らすようなことも、勢い生じてくる。一通りのことを教うるにも、実地の乱捕、形の稽古のほかに、講義の必要があるが、委しく説く場合には、腕挫のような一の単純な腕の固業のことを、よく会得させようとするにも、解剖学や生理学やの上で、骨の形だの、筋の働きだのを説明し、物理学の上で、槓杆[こうかん]の理窟などを講釈せなければならぬ。なお進んで勝負上に必要な心の修め方などを教えんためには、心理学倫理学などにも説き及して講釈をする必要も生じてくる。だから、稽古の間に、切れ切れの話をするくらいなことでは、本統のことを解することが出来にくい。ずいぶん長く引続いて話をするような必要がある。