(jour 11) Conférence sur le jûdô Kôdôkan – 3 (3/5)

 

 

Traduction de travail par Yves Cadot de :
Kanō Jigorō. « Kôdôkan jûdô kôgi dai-sankai 講道館柔道講義 第三回 (Conférence sur le jûdô Kôdôkan - 3) ». Kokushi 國士. Janvier 1899.

 

 

Le kata est une méthode où l’ordre est prédéfini et où, en général deux, parfois plus de personnes, agissent selon un objectif. Il arrive que celui-ci soit simplement le combat, ou bien à la fois le combat et l’éducation physique, ou encore le combat et l’éducation esthétique. Et, selon sa structuration, il est aussi possible de mêler les trois : combat, éducation physique, éveil esthétique. Dans les kata qui ont pour objet le combat, il y a, en plus des projections et fixations qui constituent le but du randori, ce que l’on appelle des frappes [NDT : ate]. Comme celles-ci consistent en heurter ou percuter du poing ou du pied les points sensibles de l’adversaire, cela est très dangereux en randori. C’est pourquoi, en enseignant cela au moyen du kata, comme il s’agit d’une méthode dans laquelle l’ordre est connu, on peut répondre sans danger, peu importe que l’adversaire attaque du poing ou du pied. Et, après avoir ainsi quelque peu pratiqué, on en vient à pouvoir réagir de façon appropriée quand quelqu’un nous attaque soudainement ainsi.

Qu’il s’agisse de techniques de projection ou de fixation, quand on ne s’y exerce qu’au travers du randori, même s’il y a des aspects que l’on peut grandement mûrir, d’autres sont totalement laissés en friche et, de même, il est difficile de percevoir l’essentiel de la théorie de nombreuses techniques en un temps réduit. Mais, par la pratique du kata, on peut avoir relativement rapidement une compréhension globale de l’ensemble. Toutefois, quel que soit le niveau en kata, si on ne pratique pas suffisamment le randori, les choses ne vont pas comme on le souhaite lorsqu’on les applique réellement. La relation entre le kata et le randori est la même qu’entre apprendre l’art de la navigation à terre et en avoir une expérience en mer. Il n’y a pas à opter entre kata et randori.

Toutefois, comme enseigner le kata est à la fois très difficile et long, à l’origine, au Kôdôkan, j’avais trouvé pratique de le faire petit à petit entre les randori et décidé de faire en sorte qu’on arrive à en comprendre naturellement la théorie en donnant les explications que je devais faire pendant ce temps mais, bien sûr, il est difficile d’en arriver à une véritable compréhension si on ne met pas en place une pratique du kata spécifique. On peut pratiquer le kata dans le but et de l’éducation physique et du combat.

Et cela parce qu’ils sont structurés de telle façon que tandis que deux personnes ou plus se portent mutuellement des techniques de combat, les esquivent ou les subissent, elles font naturellement travailler diversement différents muscles et, parfois, on ouvre en grand la poitrine, et parfois on exprime une grande puissance. Quant au type de structuration des kata qui ont pour objectif l’éducation esthétique et le combat, elle prend pour socle le fait que, comme dans ce qui précède évidemment, tandis que deux personnes ou plus se portent mutuellement des techniques de combat, les esquivent ou les subissent, elles produisent naturellement de gracieux mouvements et que, de plus, du rapport de forces naissent divers élans qui agitent grandement les émotions.

形とはあらかじめ定められてある順序方法で、普通は二人ある場合には数人が一種の目的をもって挙動することである。その目的は単に勝負のこともあり、勝負と体育とを兼ねることもあり、また勝負と美育とを兼ねることもある。仕組しだいでは勝負と体育と美育と三つともを兼ねることも出来る。勝負を目的とする形では乱捕の目的になっているところの投、固のほかに当ということもある。当とは相手の急所を打ったり突いたり蹴ったりすることであるから、乱捕でそのようなことをしてはずいぶん危険である。それゆえ形でそれらのことを教えることにして相手が突いてきても蹴ってきても、あらかじめ順序方法が分っているから危険なくこれに応じていくことが出来る。そんなふうにして段々修行していると後には突然人が打ったり蹴ったりしてきても、相応な仕方でこれに応じていくことが出来るようになってくる。投、固の業でも乱捕だけで修行するときはある仕方には大層よく熟してもある仕方は一向未熟というようなこともあり、またいろいろの業の理論を短日月の間に一通り悟り得ることはむつかしい。されど形の修行をすると割合に早く全体に通じて分る。しかし形だけがどれほど出来ても乱捕の修行を十分にしておかぬと実際に当って思うようにいくものでない。形と乱捕との関係は陸上で講ずる航海術と海上の実地経験との関係のようなものであろう。形と乱捕とは偏廃することの出来ぬものである。しかし形を教えるにはなかなか骨も折れ時間もかかるから、講道館では便法を考えて乱捕の間に少しずつ本来は形のときにするはずの説明をして自然に形の理論の分るようにすることにしてあるが、どうしても別段に形は形として修行をしないと本統のことが分りにくい。形は体育と勝負とを目的として修行することも出来る。それはどんなことをするのかというと、二人なり数人なりで互いに勝負の業を掛けたり外したり受けたりする間に自然と各種の筋に各種の働きをさせ、あるときは大いに胸膈[きょうかく]を開き、あるときは大いに力を出すように仕組んであるのである。それなら美育と勝負とを目的としてする形はどんな仕組のものかというにやはり前のように二人なり数人なりで互いに勝負の業を掛けたり外したり受けたりする間に自然と優美なる運動を生じまた力と力との関係から大いに人の情を動す種々の運動が生ずるところから、それらのことを土台として仕組んだものである。