(jour 18) Jūdō et disciplines de compétition (5/5)

Traduction de travail par Yves Cadot de :
Kanō Jigorō. « Jūdō no kyōgi undō 柔道の競技運動 (Jūdō et disciplines de compétition) ». Sakkō 作興, novembre 1929

Je pense avoir, au travers des explications précédentes, levé les doutes des personnes qui se posent des questions. Le Kōdōkan a l’intention de s’orienter et de progresser dans cette direction dans le futur. Mais comme je l’ai expliqué ci-dessus, je n’ai en aucun cas l’intention que le Kōdōkan dans sa totalité ne devienne une structure ou adopte un comportement de compétition. On préserve la spécificité du Kōdōkan et on ne change rien du tout aux principes qui l’ont régi jusque-là mais, pour ce qui est de mener le jūdō du point de vue de la compétition, je ne vois simplement pas le besoin que nous aurions à nous distinguer des autres disciplines sportives.

Aujourd’hui, la plupart des étudiants pratiquent les activités de compétition sous cette forme. Si c’est mauvais, alors que seul le jūdō n’y adhère pas ne règle pas la question. Il faudrait aussi les leur faire arrêter. Il n’y a aucune raison pour que, quand les étudiants s’adonnent à une quelconque éducation physique, sa pratique en compétition soit bonne et qu’il n’ait que dans le cas du judo que ce soit mauvais. Pour ma part, j’approuve les disciplines sportives d’aujourd’hui, dans la mesure où elles sont pratiquées en gentleman comme une activité amateur. Je ne reconnais aucun argument pour que seul le jūdō n’entre pas dans cette catégorie.

以上の説明により、質問者の疑問は解決することが出来たろうと考える。 講道館は将来この方針に向かって進むつもりである。しかし前に述べた通り講道館全体が競技的施設や行動に没頭するようなことは決してしないつもりである。講道館の本領を護り従来の主義は毫も変じないが、競技的に柔道を取り扱う場合において他の競技と区別する必要を見ないだけである。

今日一般の学生は、競技運動をかの形において実行しているのである。それが悪いなら柔道だけその真似をしないだけでは済まない。進んでそれを止めさせなければならぬ。学生がある種類の体育をする時は競技的にしてもよい、柔道をする時だけは悪いという理由はない。自分は今日行われている競技運動が、紳士的に素人選手の運動として行われる以上は賛成である。柔道のみがその仲間に入ってならぬという理屈を認めない。