(jour 13) Mission des pratiquants de jūdō (4/4)

Traduction de travail par Yves Cadot de :
Kanō Jigorō. « Jūdō shugyōja no ninmu 柔道修行者の任務 (Mission des pratiquants de jūdō) ». Yūkō no katsudō 有効乃活動. septembre 1919

Il est de nombreuses occasions de se former et de mettre en application

Maintenant, il n’est pas rare, parce que l’idée de se compléter et de contribuer à la société dans notre vie quotidienne n’est pas clairement établie dans notre esprit, d’en arriver à des situations de contradiction évidente avec ce principe. Que les gens accroissent leur capacité à s’investir pour la société en travaillent leur force physique, polissant leurs connaissances, étudiant la morale, en augmentant toujours plus leur véritable bonheur, est une vérité franchement évidente. Et cependant, on peut qualifier de plutôt incroyable leur façon de laisser passer au quotidien ces occasions de se renforcer et former, leur indifférence à se compléter soi-même. L’étude ne se limite pas à apprendre à l’école. Lire des livres n’est pas le seul chemin à l’acquisition de connaissances. La société est une vaste école. Il faut acquérir des connaissances à partir de tout ce dont on est témoin au quotidien, faire des événements ponctuels matière à se polir soi-même. En proportion de son niveau de résolution, l’homme peut étudier au sein de cette vaste école qu’est la société ce qui est nécessaire à son succès une fois engagé dans celle-ci. Que les résultats soient bons ou mauvais, dépend de du fait que l’on a été vigilant ou négligent à être attentif à tout, à bien observer, dépend encore de si l’on a été vigilant ou négligent à analyser les évènements occasionnels et en à étudier causes et conséquences, à saisir les opportunités de se stimuler ou de s’encourager en assistant aux succès et échecs des gens.

Je trouve, à propos du fait de contribuer à la société également, que nombreux sont les cas où la plupart des gens laissent passer des occasions faciles à saisir. Je vais illustrer cela par un exemple extrêmement anecdotique mais, sans discuter ici à propos de l’insouciance dans notre façon d’employer ou utiliser notre argent, si l’on réfléchit un tant soit peu au fait que l’inattention dans l’acquisition de biens de consommation ou leur manipulation négligente nous mène vers un quotidien impécunieux, on comprend immédiatement. Même pour des personnes relativement bien disposées vis-à-vis de leurs finances personnelles, il en est pour être contre toute attente indifférentes à l’économie globale. Par exemple, pour ce qui est de l’éclairage électrique, comme on paye de la même manière que ce soit allumé ou éteint, nuit comme jour, certains disent que ce n’est pas grave de laisser allumé alors même qu’il n’y en a pas besoin, ou qui la laisse la lumière toute la nuit sans nécessité. Et ce parce que même s’ils sont avertis pour ce qui concerne les finances familiales, ils négligent l’économie globale. En multipliant ces comportements, cela a une grande influence sur la richesse ou la pauvreté d’un pays. Ceux qui ont vraiment pour résolution de contribuer à la société doivent prendre l’habitude de veiller à de tels détails et l’étendre également à ce qui est important. C’est là l’enseignement du judo. Les pratiquants doivent s’efforcer de bâtir la base de la fortune de l’Etat en appliquant cet enseignement en se tenant en première ligne de la société, et en rectifiant les tendances de l’époque en guidant les gens.

修養と実行の機会は幾らもある

それから日常の生活上おのれを完成し世を補益するということを明らかに脳裡に画き出しておらぬがためみすみすこの主義に矛盾した行動をする場合が少なくない。人は体力を練り知識を磨き道徳を修めていよいよおのれの真の幸福も増進し、世に尽す実力も増加するのであるということはまことに明らかな事実である。しかるにもかかわらず、平素その練磨修養の機会を逸し、おのれの完成に冷淡なるはむしろ不思議というほどである。学校において学ぶだけが学問でない。書物で読むだけが知識を収得する途でない。社会というものは大いな学校である。日常目撃する事々物々から知識を得、時々の出来事からおのれを磨く資料を得なければならぬ。人は心掛次第で、社会という大いな学校において世に立って成功するに必要なる学問をすることが出来る。その成績の良否は、事々物々についての注意と、観察をよくするとこれを怠るとにあり、また時々の出来事を緻密に分析してその原因結果を研究し、人の成敗を見ておのれを戒めおのれを励ます機会を捕うることを怠るや否やにあるのである。

世を補益することについても、多くの人は容易になし得る機会を逸している場合が多しと思う。ごく些細なことから例を挙げてみようが、我々の金銭の使用や取扱に対して不用意なことはここには論ぜぬこととし物品購入に関する不注意や取扱上の不始末のため、どれほど不経済なことを日常しているかということは、少しく考えてみればすぐに分る。それらの個人的経済に対して比較的心掛の良い人でも、天下の経済ということに存外冷淡な人もある。たとえば、電灯の取扱に関してもこれは昼夜灯であって、点けても消しても同様に銭を払うのであるから、必要はないけれども点け放しにしておこうといって、必要のないのに夜中点け放しにしておく人がある。これは一家の経済は知っておっても天下の経済ということを忘れてしまったためである。そういうことが積り積って一国の貧富の上に大いなる関係を及すのである。真に世を補益しようという心掛のあるものは、かくのごとき些細なことにて心を用いる習慣を養い、大事にも及ぶようにしなければならぬ。これがすなわち柔道の教えである。修行者は世に率先して自らこれを行い、人を導き世の弊風を矯正して国家の富強の基を立つることに努力せねばならぬ。