(jour 243) Meilleure utilisation de l’énergie et prospérité mutuelle (54/55)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Seiryoku saizen katsuyō jita kyōei 精力最善活用自他共栄 (Meilleure utilisation de l'énergie et prospérité mutuelle ». Seiryoku zen.yō 『精力善用』(Bonne utilisation de l'énergie). Aijitsu Kyōikukai 愛日教育会. Juillet 1925.

En adoptant la bonne utilisation de l’énergie et la prospérité mutuelle pour principes, tant l’individu que l’Etat prospèrent

De ce qui précède, je pense que l’orientation qu’il nous faut prendre à la fois individuellement qu’en tant que Nation apparaît maintenant claire. Lors de mon voyage en Europe l’année dernière, j’ai çà et là demandé s’ils ne craignaient pas, pour leur pays, l’influence de la pensée extrémiste de la Russie mais, partout, la réponse a été qu’ils étaient persuadés que, comme dans leur pays l’éducation populaire était totalement prodiguée, perturber la pensée n’était pas chose aisée. Il y a certes place au doute quant à savoir si ces personnes m’ont réellement répondu avec pleine confiance mais, quoi qu’il en soit, je pense à peu près certain qu’ils étaient persuadés que si l’éducation populaire est bien répandue, elle ne saurait être si facilement ébranlée par une pensée extérieure. C’est pourquoi, dans notre pays également, il nous faut donner une formation au peuple telle qu’elle ne puisse être facilement bouleversée par une pensée exogène. Cependant, quand on regarde la réalité actuelle, on ne saurait penser avoir atteint une formation qui nous permettrait d’être rassuré. Si, dans l’avenir, on parvient à ce que l’ensemble des citoyens règlent leur propre comportement et critique celui des autres selon les principes de bonne utilisation de l’énergie et de prospérité mutuelle qui sont la base de la pérennité et du développement de la vie sociale, je suis persuadé qu’alors, enfin, nous pourrons arriver à ce que chaque individu, sûr de sa pensée, soit d’une sérénité imperturbable et à une union robuste de la Nation. Une fois ce principe devenu credo du peuple, et devenu profond recteur des émotions des gens, il en fait aucun doute que l’ombre de l’anarchisme ou du communisme s’évanouira. La raison est que c’est parce que le peuple ne dispose pas d’un credo ferme que ces doctrines ont l’espace de s’immiscer. Si, ainsi que le prône l’anarchisme, on ne reconnaît plus l’utilité d’un gouvernement, comment donc obtenir l’union ou l’harmonie et la collaboration du peuple ? Et si on ne les obtient pas, on ne peut alors espérer le développement de la Nation.

個人も国家も精力善用自他共栄を主義とすれば栄える

以上述べましたところによって、個人としても国家としても、その取るべき方針が明らかになったと思います。私は先年欧州諸国を旅行している際、ところどころで、貴国では露国の過激思想の影響を受ける恐れはないかと尋ねてみたがいずれの国の人も、自分の国では国民教育が行届いているから、容易に思想を撹乱[こうらん]されるようなことはないと信ずるというのが返答でありました。それらの人々が実際に充分の自信をもって答えたのか、どうかは疑いの余地はありますが、ともかく、国民教育が行届いていれば、そう容易く外来の思想に動されるものでないということを信じていたことは、確かであろうと思います。それゆえに我が国においても、外来思想に容易に動されぬだけの教養が国民に出来ていなければなりませぬ。しかるに今日の実際を見ますと、まだ安心の出来るだけ教養があるとは思われませぬ。今後国民全体が社会生活存続発展の原理である精力善用自他共栄を主義として、各自の行動を律し、他人の行動を批判するようになれば、始めて、各個人の安心立命も出来、国家の鞏固[きょうこ]なる結束も出来ることと信じます。一度この主義が国民の信念となって、深く人心を支配するに至りましたならば、かの無政府主義とか共産主義とかいうようなものは、影を潜めてしまうに相違ありませぬ。なぜならば、国民になんら確乎[かっこ]たる信念がないから、そういう主義も犯し得る余地が出来るのであります。無政府主義の唱うるように、政府の必要を認めぬことになれば、いかにして国民の結束や融和協調が出来ましょうか。それが出来なければ国家の発展は望み得られぬことになります。