(jour 219) Meilleure utilisation de l’énergie et prospérité mutuelle (30/55)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Seiryoku saizen katsuyō jita kyōei 精力最善活用自他共栄 (Meilleure utilisation de l'énergie et prospérité mutuelle ». Seiryoku zen.yō 『精力善用』(Bonne utilisation de l'énergie). Aijitsu Kyōikukai 愛日教育会. Juillet 1925.

Et puis, il y a des choses dans les habitudes sociales actuelles de notre pays qui nécessitent d’être grandement amendées. Ainsi, les manquements aux horaires ou les visites intempestives doivent absolument être rectifiées. On peut penser que l’esprit des coutumes telles que celles qui s’appliquent dans les événements de la vie, dans les périodes heureuses ou néfastes, en fin ou début d’année ou à l’occasion des voyages nécessitent d’être autant que possible grandement améliorées. Et en particulier une habitude telle que les banquets qui, je trouve, est certainement l’exact inverse du principe de meilleure utilisation de l’énergie. En premier lieu, leur fréquence est trop élevée, ils durent trop longtemps, leur début comme leur fin sont fluctuants, et ils coûtent trop chers. Une coutume telle que l’échange des coupes de sake, que l’on peut considérer comme indissociable des banquets de pur style japonais, doit être amendée au plus vite. Avec elle, ceux qui aiment l’alcool boivent trop, et ceux qui ne le supportent pas sont dans l’embarras. Acculés, ils n’ont d’autre choix que de jeter le sake dans le récipient servant à rincer les tasses.

それから、我が国の現在行われている社交の習慣に大いに改善を要することがある。時間の不規則、訪問の無遠慮のごときは是非改めねばならぬ。冠婚葬祭、吉凶、年始歳末、旅行等の際における習慣のごときは、その精神は可なるにしても大いに改善を要するものと考えられる。ことに我が国の宴会の習慣のごときは、最も精力最善活用の主義に反するものであろうと思う。第一宴会の度数が多過ぎ、時間が長過ぎ、始りも終りも不規則で、費用が掛り過ぎる。我が国の純日本式宴会の附物ともいうべき酒杯の献酬の習慣のごときは、一日も早く改めなければならぬと思う。献酬をすれば、酒の好きな人は自然飲み過ぎる、嫌いな人は迷惑する。強いられればやむを得ず杯洗に酒を棄[す]てる。