(jour 207) Meilleure utilisation de l’énergie et prospérité mutuelle (18/55)

 

Traduction de travail par Yves Cadot de : Kanō Jigorō. « Seiryoku saizen katsuyō jita kyōei 精力最善活用自他共栄 (Meilleure utilisation de l'énergie et prospérité mutuelle ». Seiryoku zen.yō 『精力善用』(Bonne utilisation de l'énergie). Aijitsu Kyōikukai 愛日教育会. Juillet 1925.

La vie humaine peut être grossièrement divisée en période d’apprentissage et temps d’activité, la première allant de la naissance à la fin de la vie scolaire, ce qui suit pouvant être qualifié de période d’activité. Si nous évoquons maintenant, par commodité, la phase scolaire, l’objectif de formation de cette période est, en conjonction avec le foyer, de développer autant que possible l’intellect, la morale et le corps de chaque élève tout en veillant à l’équilibre de ces aspects. Alors, quand on se demande quelle peut être la différence entre s’en remettre au naturel ainsi qu’aujourd’hui et utiliser au mieux l’énergie, la nécessité du principe de meilleur emploi de l’énergie devient évidente. Si l’on applique maintenant cela au développement du corps, alors on doit le réfléchir selon trois aspects. Le premier est la nourriture. L’homme, même sans ne rien faire, respire et son sang circule. Et, à part pendant le sommeil, on voit et réfléchit. C’est pourquoi l’énergie physique et mentale s’épuise naturellement et que, si on n’opte pas pour un moyen de compenser cela, on meurt. Et ce moyen, c’est l’alimentation.

人間の一生は、大別すると、修養時代と活動時代に別[わ]ける事が出来る、生れてから学校生活を終り、社会に出るまでを修養時代といい、それから後を活動時代というてよかろうと思います。今便宜上、学校時代のことについていうてみますれば、その時代の修養の目的は、家庭と相待って、生徒各自の智徳体をそれら相互の釣合を保たせながら、最も完全に発達させるにあるのであります。そこで、今日のごとく自然に任せておくのと、精力を最善に活用した場合と、どれほど違いがあるかということを考えてみると、精力最善活用という主義の必要が明らかになってきます。今、これを身体の発達に応用してみれば、どうなるかというに、およそ身体の発達は三方面から考えなければなりませぬ。第一に飲食です。人間は何もせずにおっても、呼吸もすれば血液も循環する。睡眠中でなければ、物も見考えもする。それがため、心身の精力は自然に消耗する、これを補う手段を取らぬ以上は死んでしまう。その手段は飲食である。